Finistère Pleyber- Christ
Video FR3 du 8 octobre 2006
Accident du 8 octobre 2006


Ouest France du 8oct 2006

Telegramme de Brest du 8 oct 2006 photo du Vice Président de l’Association « Les Abers », de Plouvien .

AFP
------>article Ouest France (Pdf)

 

UNE PALE D'EOLIENNE SE DECROCHE A PLEYBER-CHRIST
Le ciel a bien failli tomber sur la tête des habitants de Pleyber-Christ (29), hier ! En effet, dans la nuit, une pale (pesant près de trois tonnes et mesurant une dizaine de mètres) de l'une des cinq éoliennes du site du Télégraphe s'est décrochée, arrachant le morceau d'une autre pale sans faire de blessés. C'est le troisième incident sur ce site. Le procureur de la République du tribunal de Morlaix a ouvert une enquête pénale pour " mise en danger de la vie d'autrui ". Il a aussi ordonné une expertise afin d'examiner l'état général du parc. (Photo Jacques Chanteau)

PLEYBER-CHRIST
UNE PALE D'EOLIENNE SE DECROCHE Dans la nuit du vendredi à samedi, une pale de l'une des cinq éoliennes du site du Télégraphe s'est décrochée. Dans sa chute, elle a arraché le morceau d'une autre pale. Heureusement, il n'y a pas eu de blessés. Le procureur de Morlaix a ouvert une enquête pénale." C'est le troisième incident de ce genre qui survient sur le site ", se plaint Jean-Claude Herter, président de l'association de défense du site du Télégraphe où les éoliennes se dressent depuis 2001. " En 2004, rappelle Jean-Claude Herter, deux morceaux de pales s'étaient ainsi décrochés en une semaine. Ce genre de projection peut atterrir jusqu'à 700 m ". Hier, un périmètre de sécurité a été mis en place autour du site. " Il y a danger " " Ici, il y a danger pour les promeneurs et les vaches, martèle le président. Les trois pales de l'une des éoliennes passent même au-dessus d'un sentier de randonnée. Alors imaginez, si l'une des pales tombe quand des randonneurs passent dessous ". Selon Jean-Claude Herter, la dernière pale, qui s'est décrochée, mesure une dizaine de mètres et pèse deux à trois tonnes. Vice-président de l'association des Abers, dont l'objectif est la protection de l'environnement, Bernard Le Borgne s'est aussi déplacé sur le site hier matin. Il déplore l'état des cinq éoliennes. " Acheté il y a 15 ans aux Pays-Bas, ce matériel d'occasion est usé. Si la pale est ainsi tombée dans la nuit de vendredi à samedi, alors qu'il n'y avait pas de vent, c'est qu'elle est en mauvais état ".
" Démontage " immédiat réclamé Hier, la présidente de l'association des Abers a écrit au préfet du Finistère. " Nous vous demandons, écrit-elle, de faire arrêter les éoliennes et d'exiger le démontage immédiat de toutes les pales de la centrale pour un contrôle par des techniciens compétents sur la solidité des ouvrages en place ". " Il apparaît clairement, poursuit la présidente, que la sécurité des personnes et des biens n'est pas assurée tant que les pales des éoliennes pourront tourner et que l'accès du site ne sera pas interdit dans un rayon de 500 m de chaque éolienne ".
Enquête pour " mise en danger d'autrui " Alertés, les gendarmes sont intervenus hier matin pour constater les faits. Le procureur de la République du tribunal de Morlaix, Laurent Fichot, a ouvert une enquête pénale pour " mise en danger de la vie d'autrui ". Il a également ordonné une expertise afin d'examiner l'état général du parc. Après avoir, il y a 15 jours, décidé de ne pas donner suite aux prédécents incidents, le procureur ressort donc le dossier. Hier midi, le propriétaire du champ où se situent les éoliennes n'a pas souhaité faire de déclarations, si ce n'est pour dénoncer les " agressions verbales " dont il est victime. Jacques Chanteau

 


Accueil | A la Une | Vidéo | Régions de France | Dossiers | Plan du site | Forum | Nous Ecrire

Ce site a été crée par Jean-Louis Butré.Ce site est protégé par Copyright©. Contacter le webmaster.