Éoliennes: avis de tempête sur le Frugeois

Le projet de construire le plus grand site éolien de France dans le canton de Fruges (entre Hesdin et Saint-Omer) bat de l’aile.

Le tribunal administratif a annulé 31 des 68 permis de construire accordés par le préfet du Pas-de-Calais


merci de consulterle texte intégral directement l'atricle sur le site du journa lla voix du nord
http://www.lavoixdunord.fr/vdn/journal/2005/03/15/REGION/ART11.phtml

Le tribunal administratif a rendu son jugement. Trente et un des soixante-huit permis de construire accordés le 20juillet 2004 par le préfet du Pas-de-Calais ont été annulés. À l’origine de la procédure, l’Association de défense de l’environnement frugeois (ADEF), qui milite contre l’implantation de ces machines.......
D’ici à l’horizon 2007, soixante-dix machines devaient pousser dans huit communes:
Fruges, Créquy, Coupelle-Vieille, Hézecques, Verchin, Rimboval, Radinghem et Ambricourt. On devait y produire 140 mégawatts.
Aujour-d’hui, rien n’est moins sûr.

C’était il y a dix jours. Dans ses conclusions, le commissaire du gouvernement,......;, avait juste évoqué un cas problématique: la commune de Fruges et ses 19 permis pour 21 machines (notre édition du 4mars). «Des irrégularités y ont entaché l’enquête publique. Les permis de construire qui y ont été délivrés doivent être annulés.»
La juridiction administrative a suivi: ......;. Sauf qu’elle ne s’est pas arrêtée là, se penchant aussi sur deux villages, Hézecques et Rimboval. Dans le premier, douze permis de construire avaient été délivrés. Neuf ont été annulés. Trop d’éoliennes gâcheraient le paysage, a tranché le tribunal – la proximité immédiate des 25 éoliennes de Fauquembergues (notre photo) jouant manifestement un grand rôle dans cette décision – qui a tenu à préserver la valeur patrimoniale de ce lieu identitaire à proximité de Lisbourg et la visibilité de sa crête. Dans le second, un lieu patrimonial à préserver, trois permis sont annulés: sursis pour les rapaces et les espèces protégées…....: le tribunal a tenu compte du fait que les parcs de Rimboval et d’Hézecques se trouvaient en zones naturelles d’intérêt écologique faunistique et floristique.......;.
Nicolas FAUCON

Accueil | A la Une | Vidéo | Régions de France | Dossiers | Plan du site | Forum | Nous Ecrire

Ce site a été crée par Jean-Louis Butré.Ce site est protégé par Copyright©. Contacter le webmaster.