Encore un nouveau "Parc éolien dans les Deux-Sèvres"
Le mitage continue!


voir article de la nouvelle république du 2710/05

Parc éolien : le détail du projet dévoilé
( 27/10/2005 )
Le projet de parc éolien devient réalité. Il permettrait de produire l'équivalent de la consommation électrique de toute la communauté de communes. Des inquiétudes ont été soulevées lors de la première réunion publique.
Une première réunion publique à la Maison du village, mardi soir, a permis aux habitants d'en savoir plus sur le projet d'implantation d'un parc éolien sur la commune. Une trentaine de personnes de la commune et des alentours étaient présents pour mieux comprendre ce projet, ses enjeux, et obtenir des réponses à leurs questions. Face à eux, la société Alternative Technologique (Al Tech), bureau de développement de projet spécialisé dans l'énergie renouvelable, était là, représentée par François Orhan et Stéphanie Romanais.

Après une présentation générale de l'énergie éolienne, les intervenants d'Al Tech ont développé l'historique du projet vasléen. C'est en juillet 2002 que le premier contact a été pris avec la mairie. Puis, après l'avis favorable du conseil municipal et de la communauté de communes, a commencé la phase d'études (avec la pose d'un mat de mesure en juillet 2003). Des deux sites pressentis sur la commune de Vasles (Vasles Nord, et Vasles Ouest), seul, celui de Vasles Nord a été retenu. Le projet Vasles Ouest entrant dans l'aire d'influence du Terrier du Fouilloux, a été abandonné.

Quatre éoliennes

François Orhan a ensuite annoncé les conclusions des premières études. Le parc éolien de Vasles se situerait le long du chemin du Tremble, compterait quatre éoliennes de 100 m de hauteur à l'axe, et 150 m en bout de pale, et permettrait une production électrique de 24 GWh par an, soit « l'équivalent de la consommation totale de la communauté de communes du pays ménigoutais ».

Les riverains du parc éolien en projet ont émis leurs craintes quant aux nuisances sonores, alors que les intervenants se voulaient rassurants, en affirmant que la loi en vigueur interdit un excédant sonore de trois décibels pour les habitations les plus proches. Les intervenants ont proposé aux riverains les plus sceptiques de participer à un groupe de travail sur l'acoustique.

Jean-Louis Butre, président des associations « Vent du Bocage », « Vent de la Vienne », et membre de la fédération nationale « Vent de colère » a pris la parole en fin de réunion pour mettre en garde les habitants sur ce type d'installations. Il a demandé au maire de Vasles, l'autorisation d'organiser à son tour une réunion d'information sur les limites et les dangers de l'énergie éolienne.

La société Al Tech va, quant à elle, soumettre une étude d'impact à la population, et en exposera les résultats lors d'une prochaine réunion publique.


 

Accueil | A la Une | Vidéo | Régions de France | Dossiers | Plan du site | Forum | Nous Ecrire

Ce site a été crée par Jean-Louis Butré.Ce site est protégé par Copyright©. Contacter le webmaster.