_______________________________________________________________________________________________________________________________________________


"VENT CONTRAIRE"

NON A L'EOLIEN INDUSTRIEL


L'association "VENT CONTRAIRE" est une association départementale qui s'oppose à l'implantation de Parcs Eoliens Industriels dans l'Indre, pour des raisons économiques et environnementales.
En effet, si les éoliennes peuvent constituer une source d'énergie propre et renouvelable, leur implantation constitue une atteinte grave et durable à l'environnement et l'énergie produite doit être subventionnée par le contribuable pour être viable.

L'Association "VENT CONTRAIRE", consciente des engagements pris par la France de porter à 21% la part de sa consommation d'électricité d'origine renouvelable, préconise le recours à des sources non polluantes, comme l'énergie solaire, le bio-carburant et la géothermie.
· DES IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DESASTREUX:
· pollutions visuelles: les éoliennes, hautes de 130 à 150 mètres, sont visibles à plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde, car elles sont placées sur les points les plus hauts du paysage. Elles constituent une grave et durable altération du paysage.
Leur implantation dans l'Indre, présentée comme "La Terre de toutes les Harmonies", est en parfaite contradiction avec les efforts engagés par les collectivités pour développer le tourisme et attirer de nouveaux investisseurs, les plus souvent à la recherche d'un agréable cadre de vie.

· pollutions sonores: une éolienne en fonctionnement est très bruyante; L'extrémité des pales se déplace à 300 km/h, vitesse d'un TGV. Certains promoteurs proposent spontanément la pose gratuite de doubles vitrages aux maisons les plus proches!
La création d'un parc éolien, en proximité de zones habitées, "empoisonnera" quotidiennement la vie des habitants et constituera un repoussoir évident à l'accueil de nouvelles populations soucieuses de calme et de tranquillité.
· production de gaz à effet de serre: la production électrique des éoliennes n'étant ni prévisible ni stockable, il convient de compléter leur installation par la construction de centrales thermiques classiques afin de faire face à la demande et palier l'aléa de leur production.
En conséquence, l'économie de C02 procurée par l'éolien industriel est plus que perdue par l'émission des gaz des centrales thermiques que celui-ci induit.
· perturbations du milieu naturel et de la vie quotidienne: la faune locale ou en migration est très affectée par le bruit, les vibrations et le brassage d'air provoqués par les pales en mouvement. Il est constaté que le gibier déserte les sites éoliens.
Pour l'habitant, la perturbation des réceptions TV et, dans une moindre mesure, la téléphonie mobile, est un élément connu. Les promoteurs proposent aux particuliers l'installation de paraboles en échange d'une renonciation à toutes poursuites.
Les impacts sur la santé, notamment dans la réaction du corps humain aux infrasons, sont démontrés par le corps médical. Le bruit perturbe les sécrétions hormonales et est à l'origine de fatigues, insomnies, dépression et perturbations cardio-vasculaires.

· UNE ENERGIE EXAGEREMENT COUTEUSE POUR DE MAIGRES RETOMBEES
· l'énergie éolienne est subventionnée par le contribuable: l'électricité d'origine éolienne coûte 3 fois plus cher que les autres formes d'énergie électrique. Pour en forcer le développement, l'arrêté du 8 juin 2001, dit arrêté "Cochet" oblige EDF à acheter le courant aux promoteurs d'éoliennes. EDF répercute le surcoût sur ses clients au travers d'une taxe appelée "contribution au service public de l'électricité - CSPE" qui représentera d'ici 2010 la "bagatelle" de 35 milliards d'euros.

L'engagement d'EDF est de 15 ans. Au-delà, compte tenu de la concurrence et du désengagement de l'Etat, EDF cessera d'acheter à ce prix exorbitant une fourniture qu'elle pourra se procurer moins cher. Que deviendront les parcs éoliens sans clients?
· Les retombées économiques locales sont minimes et incertaines: à entendre les promoteurs, c'est le pactole, pour tout le monde: les propriétaires qui louent leurs champs, les Communes, le Département et la Région, au travers de la taxe professionnelle. L'analyse des chiffres démontre que le véritable profit est réalisé par les promoteurs privés et que les collectivités se partagent quelques miettes, alors que leurs populations subissent les nuisances de ces projets.
La réforme de la taxe professionnelle, annoncée pour 2005 par M. le Président de la République, demeure inconnue mais elle devrait cesser de taxer l'investissement, donc les éoliennes. Quelle sera alors la retombée économique et la compensation des nuisances?
· la dépréciation patrimoniale est garantie: les Notaires de France reconnaissent que la proximité d'éoliennes réduit considérablement la valeur des maisons et propriétés. Le phénomène n'est pas surprenant. Il est très analogue à celui que l'on observe près d'une ligne TGV ou d'une autoroute.
La différence est néanmoins de taille: l'énergie éolienne n'est pas déclarée "d'utilité publique". Dès lors, pourquoi certains devraient-ils se sacrifier pour le profit de quelques promoteurs privés?

· UNE PRECIPITATION DE COURT TERME
· Les projets fleurissent, sans schéma d'ensemble: sous la pression des promoteurs privés et pour quelques revenus à une poignée d'administrés, les communes s'engagent dans des projets démesurés, sans réaliser que les nuisances des éoliennes ne s'arrêtent pas aux frontières de leurs communes et s'additionnent à celles des voisines!
Le seul canton de Vatan devrait se "limiter à n'accueillir que 50 éoliennes"; du jamais vu en France ou en Europe!
· Quelles garanties pour le futur? : elles demeurent inconnues à ce jour pour ce qui concerne le démontage des éoliennes, en cas de faillite de l'opérateur, de l'absence de rentabilité ou de fin de vie des machines! Qui paiera le démontage de ces engins de la taille d'une demi-tour Eiffel?
La loi prévoit la constitution d'un fond de garantie par les promoteurs, mais à ce jour aucun décret d'application n'a été rédigé…et peu semblent s'en préoccuper.
Au total, EDF rachète une électricité hors de prix et largement subventionnée, pour l'intérêt d'investisseurs privés. Cette forme d'énergie, intellectuellement attrayante, est aujourd'hui un véritable marché de dupes.
La réponse aux enjeux que constitue la sauvegarde de notre planète ne doit pas être fondée sur la création de nouvelle pollution ni sur l'inéquitable partage des nuisances et des ressources que nous proposent les promoteurs privés et les élus. En Europe, l'Allemagne et les pays scandinaves commencent à les démonter et à les regrouper dans des zones totalement inhabitées.
Non à la dégradation de nos paysages et de notre cadre de vie, qui constituent des valeurs de terme pour le département de l'Indre.
Non à une énergie subventionnée pour le seul profit de quelques personnes privées ou groupes industriels!
Oui aux énergies renouvelables raisonnablement développées et aux économies d'énergie!
Oui au bon sens!
.
Association "VENT CONTRAIRE" Villeneuve - 36150 MENETREOLS/VATAN
Membre de l'association nationale "VENT DE COLERE"


 

 

Accueil | A la Une | Vidéo | Régions de France | Dossiers | Plan du site | Forum | Nous Ecrire

Ce site a été crée par Jean-Louis Butré.Ce site est protégé par Copyright©. Contacter le webmaster.