CHARENTE-MARITIME

SAINT-GERMAIN-DE-MARENCENNES .......
(merci de lire l'artice complet dans Sud Ouest du 28 juillet 2005
Après avoir consulté la population, les élus s'opposent au projet de parc éolien

Vent contraire pour les éoliennes :

Sud Ouest 2005(Armand Berthomé)Copyright
Neuf foyers sur dix se sont opposés à l'implantation d'un parc éolien, comme à Saint-Crépin
La population concernée s'est déplacée nombreuse pour exprimer son opposition au projet de parc éolien de Saint-Germain-de-Marencennes. C'est ce qu'il en ressort de la consultation mise en place par la mairie. Sur 97 foyers retenus (selon les critères de proximité), quarante, soit un peu moins de la moitié se sont déplacées soit 45 %. Neuf foyers sur dix se sont prononcés contre notamment par rapport aux nuisances sonores (représentant 65 %).
L'exemple de Saint-Crépin. Or, M., maire de la commune, n'a jamais caché qu'il n'irait pas contre l'avis de la population. Il appartenait donc au Conseil municipal (qui s'était déjà prononcé favorablement) de prendre position face à une telle levée de boucliers......... on ne peut pas refaire les mêmes erreurs qu'à Saint-Crépin, d'autant qu'à ce jour, les problèmes persistent de l'avis même du maire de Saint-Crépin ». déclarait M. lors du Conseil municipal du 25 juillet.
Presque unanimement, les élus, lors d'un tour de table, ont exprimé leur volonté de suivre l'avis de la population, .....ils ont voté une délibération (adressée au préfet) demandant « expressément à la société SAS Parc Eolien de Saint-Germain-de-Marencennes de prendre les dispositions nécessaires en ce qui concerne l'implantation des éoliennes sur le territoire de la commune de façon à les éloigner des habitations, ceci afin de respecter une distance acceptable et qu'ensuite une nouvelle enquête publique soit mise en place sur l'ensemble du territoire concerné. » .....
Pour l'heure, la satisfaction était du côté de S. R., adjointe au maire, et seule opposante au projet depuis le début parmi les élus : « Au début, les gens n'étaient pas suffisamment informés et ne se rendaient pas bien compte de l'impact du projet. Ce serait dommage qu'une suite favorable soit donnée par le préfet après une telle opposition des gens ».
Il faut dire que près de 200 personnes ont assisté à une réunion d'information à Saint-Germain-de-Marencennes, le 18 juillet dernier, à l'initiative de Vent de Colère, dont le maire de Saint-Crépin et son adjoint. Un poids non négligeable qui a sans doute fait pencher la balance du côté des opposants. Voilà qui met du plomb dans l'aile au second projet de parc éolien de Charente-Maritime.
Article de l'hebdo de Charente Maritime


Accueil | A la Une | Vidéo | Régions de France | Dossiers | Plan du site | Forum | Nous Ecrire

Ce site a été crée par Jean-Louis Butré.Ce site est protégé par Copyright©. Contacter le webmaster.